3CPB-Didier Olivré:Thibault Montamat-1
3CPB-Didier Olivré:Thibault Montamat-3
3CPB-Didier Olivré:Thibault Montamat-2
3CPB-Didier Olivré:Thibault Montamat-5
3CPB-Didier Olivré:Thibault Montamat-4
3CPB-Didier Olivré:Thibault Montamat-7
3CPB-Didier Olivré:Thibault Montamat-10
PlayPause

CRÉATION LE 5 NOVEMBRE 2024
En ouverture du Festival Born to be a live
Le Manège, scène nationale — Reims

2024, 10ème anniversaire de la compagnie danse louis barreau, 9 danseur·euses, dialogue — encore et toujours ! — entre musique et danse, grande forme chorégraphique pour plateau : toutes les conditions sont réunies pour célébrer les 3 génies architecturaux que sont les concertos pour piano du compositeur hongrois Béla Bartók ! 

“Ma véritable idée directrice, c’est la fraternisation des peuples malgré toutes les guerres et tous les conflits.”  
Bartók

“Bartók, pionnier de l’ethnomusicologie, collecte plus de 8000 mélodies d’Europe, du Moyen-Orient, d’Afrique et d’Amérique du Nord, et allie l’archivage du patrimoine musical rural au déploiement d’une musique d’avant-garde. Opposé à toute forme de pureté culturelle, il relie dans ses œuvres l’héritage de l’Orient à celui de l’Occident avec une modernité inédite, forte de ses contrastes : tradition/innovation, musique populaire/savante, intuition/réflexion, nature/science.

Les 3 concertos éblouissent : radicalité percussive et virtuosité, ruptures, ferveur et humour, insurrection et délicatesse, chants d’oiseaux et bruits du progrès, réminiscences folkloriques, citations de Bach, Beethoven ou Stravinsky, interdépendances entre la force d’enracinement de la terre et le ciel, ce qu’il peut avoir d’émancipateur et ce qu’il décolle en nous.

Le n°3, plus classique de forme, est constellé d’explosions de vie, et, en filigrane, d’une conscience profonde de la mort, celle imminente de Bartók, alors exilé aux États-Unis. 

Au fil des 9 mouvements, on navigue d’intimes musiques nocturnes en danses jubilatoires, et on est transformé par la musique, comme la lumière, en traversant le prisme, alors ralentie et courbée, change ses longueurs d’onde et forme un arc-en-ciel.

Les danseur·euses s’élancent dans les maillages ciselés de la composition chorégraphique, leurs singularités tantôt s’élèvent tantôt se diluent dans la beauté du groupe. On croit voir par instants des images de danses et de fêtes populaires, par-delà les âges et les peuples.

La danse veut ici rendre hommage à l’inspirante humanité de Bartók et à sa musique : aussi libre, révolutionnaire et fédératrice que la joie, aussi déchirante que les fureurs du monde, aussi éclatante et indignée que les cris pour la paix, mélancolique ou exaltée comme un air populaire lointain, poétique comme le silence inouï de la nuit, ardente toujours comme l’astre solaire qui jamais ne finit d’éclairer.”

Louis Barreau

MONTAGE DE LA PRODUCTION ET DE LA TOURNÉE EN COURS

chorégraphie et direction

Louis Barreau

créé avec et dansé par

Zoé Bernabéu, Daniel Cantero, Gaspard Charon, Matthieu Chayrigues, Marion David, Marion Jousseaume, Flore Khoury, Thomas Regnier et Jeanne Stuart

assistanat artistique

Bernadette Gaillard

musique

Béla Bartók (1881-1945)

Concerto pour piano n° 1 en mi mineur, Sz 83, BB 91 (1926)
Direction : Esa-Pekka Salonen / Piano : Pierre-Laurent Aimard / Chicago Symphony Orchestra (2023)

Concerto pour piano n° 2 en sol majeur, Sz 95, BB 101 (1930–1931)
Direction : Claudio Abbado / Piano : Maurizio Pollini / Chicago Symphony Orchestra (1977)

Concerto pour piano n°3 en mi majeur, Sz 119, BB 127 (1945)
Direction : Susanna Mälkki / Piano : Andreas Haelfiger / Helsinki Philharmonic Orchestra (2020)

conseiller musical

Félix Dalban-Moreynas

lumière

Françoise Michel

scénographie

Andréa Warzee

costume

Camille Vallat

son

Jonathan Lefèvre-Reich

Régie générale et plateau

Florian Laze

photographies

Thibault Montamat et Didier Olivré

captation et teaser

Jean-Camille Goimard

Danseur stagiaire (CNSMDP)

Arthur Bordage

Durée estimée

Environ 1h15

production

compagnie danse louis barreau

Administration de production et de diffusion

Bureau Les Yeux Dans Les Mots

coproductions

● Le Manège, scène nationale — Reims (51)
● Le Grand R, Scène nationale de la Roche-sur-Yon (85)
● Le Théâtre, scène nationale de Saint-Nazaire (44)
● CCN · Ballet de l’Opéra national du Rhin dans le cadre d’un Accueil Studio 2024 (68)
● Théâtre ONYX, scène conventionnée d’intérêt national – art et création pour les arts chorégraphiques et circassiens, Saint-Herblain (44)
● Réseau interrégional Tremplin (Bretagne, Normandie, Pays-de-la-Loire)

Soutiens

● Ville de Nantes (développement artistique)
● Conseil Départemental de la Loire-Atlantique (fonctionnement)
● Conseil Régional des Pays-de-la-Loire (fonctionnement)
● DRAC des Pays-de-la-Loire (conventionnement)

● Cndc — Angers (49)
● Ballet du Nord, CCN & Vous ! (59)
● Le SEPT CENT QUATRE VINGT TROIS – cie 29×27(44)

Préachats

● 5 novembre 2024 (Première), Le Manège, scène nationale — Reims (51), en ouverture du Festival Born to be a live
● Novembre 2024 (date précise en cours), L’Onde Théâtre – Centre d’art, Vélizy-Villacoublay (78), Festival Immersion Danse 2024 ;
● 19 décembre 2024, Le Théâtre, scène nationale de Saint-Nazaire (44) ;
● 16 janvier 2025, Le Grand R, scène nationale de la Roche-sur-Yon (85) ;
● 18 janvier 2025, Théâtre ONYX, scène conventionnée d’intérêt national – art et création pour les arts chorégraphiques et circassiens (44), Festival Trajectoires 2025 ;
● Janvier/février 2025 (date précise en cours), micadanses-ADDP (75), Festival Faits d’hiver 2025

→ Tout public à partir de 11 ans

→ 16 personnes en tournée

→ Dimensions :
± 13m x 13m

(Plus d’informations sur demande)


Chaleureux remerciements à Cécile et Jean-Baptiste Billé pour leurs précieux regards sur le texte de présentation de cette création

La compagnie danse louis barreau est soutenue par la Ville de Nantes (développement artistique) le Conseil Départemental de la Loire-Atlantique (fonctionnement) et le Conseil Régional des Pays-de-la-Loire (fonctionnement).
Elle reçoit le soutien de l’État, Direction régionale des affaires culturelles (DRAC) des Pays-de-la-Loire (conventionnement).
Elle est accompagnée par le réseau interrégional Tremplin en 2021>2024.